Agenda

Nous souhaitons à tous nos amis et lecteurs une très belle année 2024.
2024, année Olympique ! Nous l’illustrerons dans notre future revue n° 67 qui paraitra en mai. Nous vous présenterons un dossier consacré à tous les Blagnacais qui ont participé aux Jeux olympiques en tant qu’athlètes, arbitres ou organisateurs. N’hésitez pas à nous contacter pour partager votre expérience.

Nous présenterons aussi les différents Jeux d’été et d’hiver qui se sont déroulés sur notre sol depuis la renaissance des Jeux olympiques à la fin du XIXe siècle.

En avant, pour les Jeux !

Activités

Dans cette rubrique nous vous faisons part de notre activité, année après année, au service de l’histoire et du patrimoine de Blagnac et des Blagnacais : expositions, visites, interventions auprès des établissements scolaires, conférences, coopération avec d’autres associations blagnacaises, participation aux évènements officiels…

Année 2022

Cartomania le 20 novembre 2022

C’est dans la salle des Ramiers que s’est déroulé le salon Cartomania, qui offre aux cartophiles et collectionneurs de Midi-Pyrénées le plaisir de se retrouver après deux années difficiles. Blagnac Histoire et Mémoire a tenu un stand et a présenté ses revues et la valise militaire de Gérard Jean Fano un appelé mort à la guerre d’Algérie. Nous étions aussi associés à la très belle exposition de cartes postale et de photos de Blagnac car un certain nombre de membres de notre association ont participé à l’écriture des légendes. Un succès à mettre au crédit de la nouvelle équipe. Nous avons tous beaucoup pensé à Robert Espanol.

Au fil de la Garonne avec Bigres

BHM a animé pour la deuxième fois de l’année une visite pour les adhérents de Bigres le long de la Garonne et dans le centre ancien. Une visite placée sous le signe de l’eau ! Il n’est qu’à regarder la photo. Les intempéries n’ont pas entamé le moral des nombreux inscrits qui savent tout désormais sur la Garonne et sa relation tumultueuse avec notre ville.

Nos revues sur les marchés de la ville

C’est par un froid glacial que les courageux membres de BHM ont présenté notre dernière revue aux Blagnacais, les 10 et 14 décembre, sur les marchés de la ville. Comme nous étions proches de Noël les acheteurs ont eu un cadeau : pour une revue achetée, une revue donnée. Pour Noël beaucoup avaient choisi d’offrir l’Histoire ! Une excellente idée. Merci à tous ceux qui sont passés nous voir.

Les trésors de Maniban avec le Senior’s club d’Airbus

Nous avons accueilli pour la deuxième fois le Senior’s club d’Airbus le 8 novembre. Il s’agissait de découvrir l’histoire du château de Maniban et sa vocation monastique à partir de l’installation des Trappistines en 1852. Depuis cette date ce majestueux château du XVIIe siècle a accueilli un monastère de Dominicaines à partir de 1939 et aujourd’hui il est occupé par la Communauté des Béatitudes. Nous les remercions de leur accueil. La Chapelle abrite depuis 1948 et 1951 des œuvres classées de Louis Mazetier un artiste vendéen. Des verrières, un chemin de croix et des fresques à la gloire de Saint-Dominique que le monde de l’art redécouvre aujourd’hui à leur vraie valeur.

A la découverte des trésors des archives départementales de la Haute-Garonne

Une dizaine de membres de Blagnac Histoire et Mémoire a pu découvrir les trésors des archives sous la direction de Sébastien et de Gaëlle. Qu’ils en soient remerciés. La photo saisissante de la page d’accueil représente des sacs à procès gardés aux archives départementales qui en comptent près de 100 000 exemplaires. Oui vous avez bien lu ! Seuls 30 000 d’entre eux ont été dépouillés et tous les étés des étudiants travaillent pour avancer dans ce dossier titanesque.
Ces sacs en chanvre renferment les pièces de procédure des procès arrivés en appel au Parlement de Toulouse de la fin du XVI siècle jusqu’à la Révolution française. Ils peuvent contenir des procès au civil ou au criminel accompagnés parfois des pièces à conviction : le couteau dont s’est servi le criminel, la fausse monnaie écoulée au marché, le bonnet d’un nourrisson victime d’un infanticide… On imagine sans peine l’intérêt des historiens et des archivistes lors des dépouillements. Les sacs à procès vedettes de archives cohabitent avec d’autres trésors. Le plus ancien document date de 980. Il s’agit d’un don de terre et de vignes au chapitre de Saint-Sernin par un paroissien soucieux de son âme dans l’au-delà. Le plus long des parchemins conservés mesure 55 m. 
Nous avons aussi pu admirer une bulle du pape Urbain V de 1368 qui donne des indulgences à ceux qui fréquentaient l’église Saint-Thomas à Toulouse, un registre paroissial de 1692, l’édit de construction du canal du Midi signé par le roi Louis XIV… L’époque contemporaine révèle des trésors liés à l’aéronautique. Nous avons pu feuilleter un magnifique album de photographies prises par Sud-Aviation recomposant la construction de la Caravelle qui a fasciné tous les membres de notre association anciens salariés de cette industrie.
Rappelons que la mission des archives partout en France peut se résumer en 5 C : collecter, classer, conserver, communiquer, contrôler. Enfin nous avons été alertés sur les dangers de la numération à outrance des administrations et des défis de conservation que cela représente. Retour au papier donc et surtout pas recyclé car il se conserve très mal !

Un grand succès pour les journées européennes du patrimoine le 18 septembre

BHM a animé une conférence sur l’oratoire Saint-Exupère et une visite-conférence du cimetière Centre
Là devant une quarantaine de Blagnacais nous avons partagé notre dernière découverte. Le grand Jean Montariol, l’architecte-chef de Toulouse dans les années 1930, qui a construit la bibliothèque municipale, le parc des sports, la piscine Nakache, la bourse du Travail… est en fait enterré dans notre cimetière ainsi que ses parents, son frère et sa deuxième épouse. Ses liens avec Blagnac étaient jusque-là inconnus. Nous y reviendrons !

Une merveilleuse soirée lors du repas de quartier du Clic Grenade les Prés le 8 septembre

Tout y était, un lieu enchanteur devant le centre de loisirs des Prés, une température idéale, des convives heureux de se retrouver, des enfants ravis des animations proposés, un conte sur Le mystérieux trésor de la Garonne qui s’est révélé être des graines magiques de carottes. Ecrit par Manuelle Couchoud et Vanessa Jullien, il a bénéficié de « la caution scientifique de BHM », d’un rideau de scène peint pour l’occasion et surtout du plaisir de travailler avec cette sympathique équipe. Et enfin pour parachever le bonheur d’être ensemble deux très bons groupes de musique.

Le Forum des associations, un rendez-vous incontournable

le 4 septembre, le Forum nous a accueilli sous les ombrages du Ramier, bienvenus en ces temps de grande chaleur. Merci à tous ceux qui nous ont rendu visite, qui se sont passionnés pour les photos et les plans anciens, ont fait le plein de revues ou nous ont dit leur envie de s’engager auprès de nous.

La nouvelle école de l’Aérogare inaugurée le 2 septembre

C’est en présence de Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, et de Joseph Carles, maire de Blagnac, que la nouvelle école a été inaugurée. Fermée depuis 3 ans, le temps nécessaire aux travaux, elle offre aux élèves et au personnel une architecture lumineuse et ventilée et une cour-terrasse. Le majestueux chêne vert centenaire a été conservé, nul doute qu’il va continuer à abriter de nombreuses générations d’enfants et beaucoup d’oiseaux.

Bigres a fêté ses 20 ans le 24 juin

BHM a participé aux animations prévues pour cet anniversaire en organisant une marche-conférence à la découverte de la Garonne qui nous a amené de la salle des Ramiers à la terrasse de Maniban en passant par la fontaine des trois Cannelles que nombre de participants ont découvert. Longue vie à cette sympathique association.

Retrouvez en photos notre passage aux marchés place des Arts et des Marronniers (14 et 18 mai) à la rencontre des Blagnacais et des amoureux de l’histoire et du patrimoine

L’assemblée générale de Blagnac Histoire et Mémoire du 18 mars 2022

L’assemblée générale de notre association a eu lieu le 18 mars et nous avions choisi une organisation inédite mêlant débats et votes à un moment de découverte de nos collections et en particulier des photos d’Ignace Decker, Julio Kermel et Josette Hospital. Nos adhérents et amis ont accueilli cette initiative avec enthousiasme et sont venus nombreux pour explorer les plans anciens et les photographies aériennes, lire ou relire les 40 premiers numéros de notre revue, découvrir la Valise militaire de Gérard Jean Fano, les clefs de la ville… Certains ont poussé des cris de joie en se reconnaissant sur des photos ou versé une larme en retrouvant des êtres chers. Un moment précieux de découverte et d’échanges après tous ces mois de pandémie. L’équipe sortante a été réélue.

Adhérents et responsables de BHM

Retrouvez à travers les photos ce moment de partage et de découverte de nos collections lors de notre assemblée générale. Nous remercions ceux qui sont venus de loin pour découvrir « nos trésors ». De nombreux liens ont été noués en particulier avec les deux représentantes des CLIC et les membres du conseil municipal et de nombreux projets évoqués. De nouveaux adhérents nous ont rejoints renforçant ainsi notre association et notre vocation de gardien de mémoire du patrimoine de notre ville.

Blagnac ô féminin

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2022, Blagnac Histoire et Mémoire se joint à l’initiative de la mairie pour l’organisation de la première semaine de l’égalité de notre ville.

Les Blagnacaises remarquables d’aujourd’hui sont mises à l’honneur à travers 21 portraits photographiques exposés Place des Arts dont celui de notre présidente émérite Suzanne Béret.

Le samedi 12 mars à 15 h 30 nous mettrons nos pas dans ceux de 11 femmes ou groupes de femmes remarquables du passé à travers une déambulation dans le vieux centre menée par notre association.

La Fabula Théâtre nous régalera de textes qui mettent à l’honneur les femmes et leurs actions et la peintre Maidana exécutera en direct un portrait de femme destiné à rester dans les collections de la mairie.

Téléchargez la plaquette

La première semaine de l’égalité a été une réussite malgré la pluie !

Blagnac Histoire et Mémoire a été mise à l’honneur à travers Suzanne Béret, notre présidente émérite, dont le portrait s’exposait place de la mairie aux côtés des 21 femmes inspirantes choisies par la mairie.

La déambulation dans le vieux Blagnac à la rencontre des femmes remarquables du passé de notre ville a entrainé un groupe de fidèles qui n’a pas craint les conditions météorologiques, cette balade a rendu hommage au féminisme, un mouvement  qui a permis de reconnaitre la place des femmes dans l’histoire.

Merci à la troupe de la Fabula Théâtre qui a animé les haltes de la déambulation avec des textes d’Olympe de Gouges, de Louise Michel, de Victor Hugo et de Gisèle Halimi. Bravo aussi à Miadana, artiste de Street Art, qui a peint tout au long de l’après-midi un magnifique portrait de femme offert à la ville et qui symbolise cette première semaine de l’égalité.

15 Blagnacais au musée de la Résistance et de la Déportation le 26 janvier 2022

Blagnac Histoire et Mémoire avait convié amicalement ses adhérents et ses abonnés au musée de la Résistance en remerciement de leur soutien et de leur implication dans notre association. 15 d’entre eux ont répondu présents. Le musée a rouvert ses portes en février 2020, autour d’un bâtiment, d’une muséographie et d’une scénographie repensés que nous a présenté Fannie. La majorité des collections du musée est composée de dons. Ces quelques 10 000 objets et archives permettent de retracer l’histoire de la résistance, de la déportation et la vie quotidienne des Haut-garonnais pendant la guerre. Une grande part est accordée aux parcours des hommes et des femmes qui ont fait l’histoire locale de la Seconde Guerre mondiale et dont certains ont un lien avec l’histoire de Blagnac et notre association : Germaine Ricard, le Colonel Ravanel, Lucien Béret, Robert Caussat, Angèle Del Rio-Bettini, Yves Bettini, les époux Weidknnet…

Nous avons aussi visité l’exposition temporaire consacrée à Beate et Serge Klarsfeld : Les combats de la Mémoire (1968 – 1978). Cette décennie marque un tournant important dans l’évolution de la mémoire de la Shoah en Europe et dans le monde. L’action spectaculaire du couple Klarsfeld, menée sur plusieurs continents a changé le regard sur le nazisme et le génocide des Juifs. Qu’ils en soient remerciés.

Les Amis des Archives de la Haute-Garonne à Blagnac au domaine de Maniban et à l’église saint-Pierre

Le mardi 2 novembre, plus de 20 membres de l’association des Amis des Archives ont pu visiter sous la conduite des membres de Blagnac Histoire et Mémoire le domaine de Maniban, son château du XVIIème siècle, son église, les bâtiments conventuels du XIXème siècle et ses peintures murales et vitraux du XXème siècle. Le château construit pour la famille d’Aldéguier est passé de mains en mains dont celles de Gaspard de Maniban, premier président du Parlement de Toulouse et du général Compans, une gloire napoléonienne. Acheté en 1852 par les trappistines, il a toujours une vocation monastique. Nous remercions le Père Augustin de son accueil et de la possibilité qu’il nous a donné d’admirer les œuvres de Louis Mazetier dans la chapelle du monastère.

Après une courte promenade dans le vieux Blagnac, nos pas nous ont conduit à l’église saint-Pierre ou ont été commentés et admirés les principaux éléments historiques et patrimoniaux de l’église.

Retour sur la journée
européenne du patrimoine

Pour revivre la déambulation dans le vieux Blagnac, le 19 septembre 2021, qui a su allier histoire et arts, nous vous invitons à découvrir la galerie de photos. Merci à tous les participants (BHM, La compagnie Elice, le conservatoire de musique, l’ensemble paroissial, la MJC et sa section poésie-théâtre, la Musique municipale, le cinéma REX, la communauté des Béatitudes et la Mairie)

Photos de Manuelle Couchoud, Odile Espesset, Michel Cadmus, Annie Thomas.

Visites bucoliques et patrimoniales de l’ATSCAF le 13 avril et le 18 mai 2021

Nous avons reçu l’association sportive et culturelle des agents du ministère des Finances de la Haute-Garonne pour deux visites riches d’échanges. Promenade le long de la Garonne depuis le Plan du Port où nous avons présenté l’étymologie de Blagnac, celle de la Garonne et ses mille usages de l’Antiquité à nos jours (transports, moulins, pêche…), les grandes crues et les défenses érigées par les hommes. A l’île Pécette, découverte de la ripisylve des bords de Garonne, de la faune et de la flore splendide en ce beau printemps. Enfin, évocation du vieux Blagnac, de l’église au château de Maniban en passant par les Ramiers. Deux beaux après-midis à renouveler l’année prochaine, le rendez-vous est pris !


Année 2021

Retour sur la conférence du 30 novembre 2021 de Régis Courtray sur saint Exupère, le grand homme de Blagnac et néanmoins un inconnu pour beaucoup d’entre nous.

Le CLIC Centre et BHM avaient donné rendez-vous le 30 novembre aux Blagnacais pour une conférence « Saint Exupère des textes latins aux peintures de Blagnac » portée par Régis Courtray, maître de conférences de langue et littérature latines à l’Université Toulouse-Jean Jaurès. Il est spécialiste de la place de Toulouse dans les textes grecs et latins et nous a livré tous les textes de la période qui évoquaient Exupère.

Dans la magnifique chapelle et devant les fresques du XVIe qui racontent la vie romancée du saint, nous avons découvert ou redécouvert la place de saint Exupère (San Superi en occitan) dans les premiers temps de la chrétienté à Toulouse. Il serait né à la fin du IV siècle à Arreau (Hautes-Pyrénées), serait mort à Blagnac le 28 septembre 415 et fut un des premiers évêques de Toulouse, celui qui entreprit la construction de la basilique Saint-Sernin pour y abriter les restes du saint éponyme. Sa correspondance avec saint Jérôme est célèbre mais ils mettaient des mois voire des années pour correspondre car Jérôme était à Bethléem et Exupère à Toulouse ! Pas de facteurs mais des moines ou des amis dévoués qui amenaient lettres et réponses. Une conférence passionnante qui a permis de comprendre la vie de ces premiers chrétiens dans cette antiquité romaine qui s’achève. En fait, une très petite communauté chrétienne qui a vu le début de la vie monastique, les querelles sur le culte des reliques et déjà la poursuite d’ « hérétiques ».

Régis Courtray a livré une présentation des fresques du XVIe et du XIXe qui fera date, qu’il en soit remercié. Pour cette occasion BHM a réalisé une animation que vous pouvez découvrir ci-dessous. Elle permet de voir les fresques comme nous avons peu l’occasion de le faire.

Voir le diaporama des fresques
https://youtu.be/v9DwMr7GBJ
I



Retour sur la journée européenne du patrimoine

Pour revivre la déambulation dans le vieux Blagnac, le 19 septembre 2021, qui a su allier histoire et arts, nous vous invitons à découvrir la galerie de photos ci jointe dans la section Actualités. Merci à tous les participants (BHM, La compagnie Elice, le conservatoire de musique, l’ensemble paroissial, la MJC et sa section poésie-théâtre, la Musique municipale, le cinéma REX, la communauté des Béatitudes et la Mairie)

Voir Photos de Manuelle Couchoud, Odile Espesset, Michel Cadmus, Annie Thomas.

Année 2020

BHM aux marchés de Blagnac pour découvrir nos revues 

Merci à tous ceux qui nous ont rendu visite lors des marchés d’avant Noël et qui ont acheté nos revues pour les mettre au pied du sapin.

Maurice Genevoix et « ceux de 14 » au Panthéon

Quarante ans après sa mort, l’écrivain-combattant Maurice Genevoix est entré au Panthéon le 11 novembre 2020 par la volonté du Président de la République. Si nombre d’entre nous connaissent son œuvre, peu savent que Maurice Genevoix avait des liens avec Blagnac. En effet, les parents de sa deuxième femme, Suzanne Neyrolles, ont vécu dans notre ville après leur carrière professionnelle dans le Tarn. Genevoix et sa femme venaient souvent leur rendre visite. De ce mariage était née une fille, Sylvie, qui fut l’épouse de Bernard Maris, tué par des islamistes lors de l’attentat contre Charlie-Hebdo et figure bien connue des Toulousains. Quelques Blagnacais se souviennent encore de la longue silhouette de l’écrivain marchant dans les ramiers et le long de la Garonne.

Laissons-lui la conclusion. Il écrit dans « Ceux de 14 » au moment de la bataille des Eparges, à Noël : « Pitié pour nos soldats qui sont morts ! Pitié pour nous vivants qui étions auprès d’eux, pour nous qui nous battrons demain, nous qui mourrons, nous qui souffrirons dans nos chairs mutilées ! Pitié pour nous forçats de la guerre qui n’avions pas voulu cela, pour nous tous qui étions des hommes, et qui désespérions de jamais le redevenir ! »

11 novembre : l’hommage plus fort que le confinement

Mercredi 11 novembre, la cérémonie de commémoration de l’armistice s’est déroulée dans un format restreint en raison des consignes sanitaires mais cela n’a pas empêché la ferveur et le respect pour tous ceux tombés pour la France. Les autorités étaient bien présentes, le maire de la ville en tête ainsi que les représentants des anciens combattants et quelques Blagnacais, dont des membres de BHM. Nous nous sommes rassemblés autour du monument aux morts et des deux porte-drapeaux pour écouter un trompettiste jouer la sonnerie aux morts et la Marseillaise et assister au dépôt des gerbes de fleurs.

A l’issue de la cérémonie, des membres de Blagnac Histoire et Mémoire et du Souvenir Français sont allés s’incliner devant la tombe de Gérard Jean Fano au cimetière de Blagnac. Mort pour la France en Algérie, le 15 janvier 1960, sa famille vient de faire don à BHM de sa valise contenant ses effets personnels et plus de 500 correspondances. Ce fonds historique nous permettra de garder vivants sa mémoire et son sacrifice ainsi que ceux de milliers d’autres jeunes Français.


Tous nos remerciements à Michel Lacoste qui vient de donner à BHM des photos du début de la construction du quartier de Layrac en 1950 et des maisons solaires du Ritouret, le 1er novembre 1976.


Gardons la mémoire de la pandémie de la Covid19

Dès l’annonce du confinement, Blagnac Histoire et Mémoire avait lancé un appel auprès des Blagnacais et des habitants de notre zone géographique pour recueillir leurs témoignages, leurs archives, leurs photographies, fidèles à notre vocation mémorielle et historique. Nous nous sommes aussi intéressés au personnel médical, aux initiatives des associations, des commerçants…, à la fraternité et la solidarité qui se sont exprimées. Nous avons suivi les décisions de l’Etat, la Mairie, les Conseils départemental et régional et bien sûr la situation économique et sociale. Beaucoup ont répondu favorablement à nos sollicitations, nous avons recueilli une vingtaine de témoignages et de nombreux documents et photos. Notre site en rend compte dans sa rubrique Actualités. A tous nous disons merci.

Depuis, le travail et l’école ont repris avec le masque sur le visage et des mesures sanitaires particulières et nous abordons une nouvelle période car les chiffres ne sont pas bons et la deuxième vague de la pandémie menace. Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le 23 septembre une série de nouvelles mesures de restriction, avec notamment le passage du département de la Haute-Garonne en zone d’alerte renforcée.

Dans ce nouveau contexte, nous souhaitons continuer à recueillir vos témoignages en particulier sur la vie au travail dans les entreprises et les administrations, les écoles mais aussi sur la situation de l’emploi et de l’activité dans vos entreprises petites ou grandes comme de votre expérience de perte d’emploi.

Ces témoignages, ces photos, ces documents nous permettent d’ores et déjà de commencer le travail de mémoire indispensable à tout évènement de ce type. Il sera temps ensuite de faire œuvre d’historiens. Nous prévoyons de sortir un numéro spécial de notre revue Blagnac Questions d’histoire au début de l’année 2021 qui présentera Blagnac au temps de la Covid-19. Nous rappellerons aussi les grandes épidémies qui ont frappé notre ville dans les siècles passés.

D’ici là continuez à nous écrire, nous raconter ce que vous avez vécu et ce que vous vivez aujourd’hui. Et gardons présent à l’esprit que contre vents et marées, la vie continue.

Journées européennes du patrimoine : 19 et 20 septembre 2020

La 37ème édition des journées européennes du patrimoine avait pour thème « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie » et c’est donc tout naturellement que notre association a entrainé une dizaine de personnes dans une déambulation d’écoles en écoles dans le vieux centre le 19 septembre.

Le lendemain, le cinéma REX nous accueillait pour une soirée ciné-débat-concert autour du film De Gaulle de Gabriel Le Bomin. 115 personnes se sont jointes à nous pour une soirée qui nous rappelait tout ce que nous devons à la Résistance qu’elle soit à Londres ou à Toulouse. Vieux airs de jazz de la Nouvelle Orléans et swings dansants du Martin’s Jazz Band ont illuminé en beauté la place des Arts avant de se séparer.

Jazz-band devant le cinéma en attendant la projection du film DE GAULLE

Merci aux services de la Mairie et du REX pour l’organisation des JEP.

Au Forum des associations le 6 septembre 2020

C’est dans une configuration bien particulière que s’est déroulé le rendez-vous traditionnel des associations blagnacaises. Masqués et « hydro alcoolisés » (dans le bon sens du terme), petits et grands ont déambulé de stand en stand sous les beaux ombrages des Ramiers. 80 associations étaient présentes et 4 000 personnes sont venues les rencontrer.
Bien sûr la musique et les démonstrations de tous ordres nous ont manqué mais l’essentiel était préservé : être ensemble et se projeter dans l’avenir. C’est ce que nous avons fait avec ceux qui nous ont fait le plaisir de s’arrêter à notre stand pour découvrir nos revues et nos documents anciens et prendre contact pour nous rejoindre.

Une valise pour l’histoire

Une généreuse donatrice a confié à BHM une valise pieusement conservée par ses grands-parents et sa mère, récemment décédée, et qui contient les effets personnels de son oncle mort lors de la guerre d’Algérie en janvier 1960. Cette valise avait été transmise à la famille par l’administration militaire de l’époque et soigneusement rangée par ses camarades. Elle contient les décorations données, la Légion d’honneur, un album de photos, ses effets personnels et plusieurs dizaines de lettres échangées entre Blagnac et l’Algérie. Fidèle à sa vocation mémorielle, BHM a accepté ce don et traitera ces documents dans un but historique. Que tous les membres de cette famille trouvent ici nos remerciements.

55 jours de confinement

Du 16 mars au 11 mai 2020 

“Merci aux services médicaux” rue des Mimosas à Beauzelle – Annie Thomas

Avec cette pandémie du Covid-19, nous vivons une période inédite et historique. Pour la majorité d’entre nous, nous avons vécu entre parenthèses pendant plus de deux mois. De nombreuses entreprises et leurs salariés ont été à l’arrêt. Certains ont connu la souffrance ou le deuil. Ce fut une épreuve individuelle et collective mais aussi un extraordinaire élan de solidarité envers les soignants que nous remercions, mais aussi tous ceux en deuxième ligne qui ont assuré la continuité de notre vie : les commerçants, les éboueurs, les routiers, les agents municipaux présents auprès des personnes vulnérables, les électriciens et télé-communicants, les associations d’aide aux plus fragiles…

Sur les portables : Alerte COVID – Annie Thomas

Dès l’annonce du confinement, Blagnac Histoire et Mémoire a lancé un appel auprès des Blagnacais et des habitants de notre zone géographique pour recueillir leurs témoignages, leurs archives, leurs photographies, fidèles à notre vocation mémorielle et historique. Nous nous sommes aussi intéressés aux initiatives des associations, nous avons suivi les décisions de l’Etat, la Mairie, les Conseils départemental et régional. Beaucoup ont répondu favorablement à nos sollicitations, la Dépêche du Midi et la Mairie ont relayé. A tous nous disons merci.

La mairie organise une distribution gratuite de masques à la patinoire le 12 mai – Annie Thomas

Ces témoignages, ces photos, ces documents nous permettent d’ores et déjà de commencer le travail de mémoire indispensable à tout évènement de ce type. Il sera temps ensuite de faire œuvre d’historiens.

Au deuxième jour du confinement, le parc du Ramier vide – Carla Prince

la route de Grenade déserte le 17 mars 2020 – Annie Thomas

La classe vide au collège Ferradou – Sylvie Lassalle

Car nous nous sommes adaptés à une ville confinée, au télé travail, aux salles de classe vides relayées par les visioconférences et les enfants à la maison. Nous avons chaque jour signé une attestation à nous-mêmes pour pouvoir sortir.

Des semaines d’attestations – Annie Thomas
Au centre Leclerc – Annie Thomas

Mais nous avons aussi respecté les gestes barrière et la distanciation sociale. Que de nouveaux mots devenus si familiers !

Sur la Place des Arts en avril – Annie Thomas

Nous avons innové collectivement et individuellement avec par exemple un marché d’un nouveau type, tous les jours, place des Arts, avec des réservations et des rendez-vous. L’association des commerçants a mis en place le ecabas.

La cérémonie du 8 mai 2020 avec le maire, le curé, le représentant des anciens combattants, un citoyen blagnacais – Didier Chapuy

Les cérémonies officielles comme la commémoration de la fin de la deuxième guerre mondiale ont bien eu lieu mais en petit comité et en respectant les distances.

Au marché du Ramier le 23 mai 2020 – Annie Thomas

Nous avons adopté enfin les postures de protection pour vivre ensemble avec le Covid-19.

Avec tout ce matériel et aussi les décisions des autorités nous préparerons un numéro spécial de notre revue : Blagnac Questions d’Histoire qui présentera Blagnac au temps du Covid-19. Nous rappellerons aussi les grandes épidémies qui ont frappé notre ville dans les siècles passés. D’ici là continuez à nous écrire, nous raconter ce que vous avez vécu et ce que vous vivez aujourd’hui car après la crise sanitaire se profile un contrechoc économique. C’est désormais l’heure des innovations et des solutions économiques, techniques, scientifiques et sociales pour dépasser la crise sans oublier la solidarité et la fraternité qui se sont exprimées.

Pour garder espoir terminons par cette photo prise devant l’entrée de l’Arche et ces mots « Tout ira bien ».

Sur le portail de l’Arche – Carla Prince

Blagnac Histoire et Mémoire aux marchés

Le 17 juin au marché des Marronniers et le 20 juin au marché des Ramiers, BHM est allée à la rencontre des Blagnacais et des habitants de notre zone pour leur présenter le numéro 59 de notre revue. Sous un beau soleil, beaucoup de flâneurs et d’amateurs se sont arrêtés sur notre stand pour acheter nos revues mais aussi témoigner, proposer et nous faire part de leur intérêt pour l’histoire grande et petite.

La photographie de Charles de Gaulle et de Serge Ravanel sur la couverture de la revue, la proximité de l’anniversaire de l’appel du 18 juin ont alimenté bien des discussions.

Année 2019

Parution du livre : Histoire de braconniers du XIXe et XXe siècle de Jérôme Lucas

Vous pouvez retrouver un article de notre revue dans le livre : Histoire de braconniers que Jérôme Lucas vient de publier à la fin de l’année 2019. L’auteur brosse un panorama de tous les types de braconnage et de braconniers qui vont avec. Pour écrire cet ouvrage, il s’est tourné vers de nombreux témoins. Il a mené en particulier une opération remarquable de recueil de paroles dans les maisons de retraite en Bretagne. Notre article écrit par Henri-Robert Cazalé raconte les exploits de braconniers qui exerçaient sur la Garonne entre 1925 et 1945. Il est paru en 1999 dans le n° 18 de notre revue.

Pour ceux qui sont intéressés par le braconnage et les braconniers, le livre est disponible aux : Éditions récits  20 Les Yeux des Rays – 22150 Plouguenast-Langast www.vosrecits.com

Le collège Ferradou nous a accueillis le 29 novembre

C’est avec beaucoup de plaisir et d’intérêt que nous avons répondu à la demande d’intervention dans deux classes de français de madame Sylvie Lassalle au cours de cet hiver. Les élèves de troisième étaient invités à travailler sur des lettres de poilus blagnacais et de leurs familles restées au pays. Ils devaient aussi s’approprier des photos, des cartes postales représentant des évènements réels ou des représentations patriotiques de la période de la Grande Guerre. Aidés par les membres de l’association les élèves ont rendu compte, se sont émus et se sont passionnés pour cette leçon d’histoire pas comme les autres. Une matinée féconde.

BHM parle à la radio

Si vous vous intéressez à l’histoire et au patrimoine de Blagnac, vous pouvez désormais nous écouter depuis cet automne 2019 sur Altitude FM, 93,5, qui nous ouvre ses ondes le vendredi vers 16 heures.

Vous y retrouverez sous forme de petites chroniques l’essentiel des articles de notre revue « Blagnac Questions d’histoire » et beaucoup d’autres informations. Merci aux animateurs de la radio nichée au cœur d’Odyssud et à sa directrice, Martine Leleux.

De même, Blagnac a participé à l’émission Métropolisez-vous sur Radio-Présence. Au cours de 3 émissions, les grands faits saillants de notre histoire, notre économie et notre patrimoine ont été présentés aux auditeurs de la grande métropole toulousaine.   
Pour réécouter ces émissions branchez-vous sur le Podcast .

BHM a déménagé

Notre association a quitté ses locaux près de l’école des Prés dans le cadre d’une opération menée par la municipalité. Comme beaucoup d’autres associations blagnacaises nous sommes désormais 5 Impasse des Alouettes dans les anciens locaux des ateliers et services municipaux depuis le mois de juillet. Notre environnement de travail s’est agrandi et embelli et nous bénéficions des moyens nécessaires pour exercer notre mission au service des Blagnacais et de notre histoire commune. Pour fêter dignement cette installation, nous avons inauguré nos locaux le 21 novembre en présence de nombreux responsables ou d’anciens responsables de la municipalité dont le maire Joseph Carles, des représentants des associations blagnacaises, de nos adhérents et abonnés, des amis de BHM, de tous ceux avec qui nous travaillons au jour le jour (Archives Municipales, imprimeur, banque…), dans la bonne humeur, le verre de Gaillac nouveau ou de jus de pomme à la main.

Joseph Carles attentif aux explications de notre présidente

Visite du centre ancien et de la chapelle saint Exupère le 1er octobre

Monique Izaga et Suzanne Béret ont entrainé la joyeuse troupe de la maison des aînés dans une visite qui les a menés du centre ancien jusqu’à la chapelle saint Exupère dans la bonne humeur et à un bon rythme.

Les Journées européennes du Patrimoine : 21 et 22 septembre

Les Journées européennes du Patrimoine étaient consacrées cette année aux Arts et divertissements. BHM s’est très volontiers associée aux différentes initiatives de notre ville. Samedi 21 septembre nous avons apporté un éclairage historique sur Saint Exupère en compagnie de la restauratrice des peintures murales de la chapelle du même nom, madame Edith Garrigues. Le public nombreux a admiré son travail de restauration remarquable.

Un petit film d’une durée de 15 minutes pour découvrir l’église de Blagnac au fil des siècles, du point de vue historique, par Monique Lanaspèze (textes) et Philippe Garcia (images)

Le dimanche 22 une visite du centre ancien a précédé la projection d’un film réalisé par BHM sur l’église Saint-Pierre et qui a fortement intéressé les très nombreux Blagnacais présents. Des objets liturgiques, des vêtements sacerdotaux ont été présentés en compagnie de Monsieur le Curé. Un commentaire des tableaux les plus remarquables de l’église a précédé un concert donné par des professeurs du conservatoire alors que sur le parvis les jeunes Blagnacais s’essayaient au Street Art. Une belle journée !

Nous nous félicitons de l’étroite collaboration avec les responsables des Archives Municipales et monsieur le Curé.

Le Laurier d’Or pour BHM reçu le 7 septembre

Le Laurier d’Or de la Ville a été décerné à Blagnac Histoire et Mémoire par le maire de la ville en compagnie des conseillères municipales chargées de la culture au cours du traditionnel repas des présidents le 7 septembre 2019. Ce trophée récompense une action de près de 30 ans au service de l’histoire et du patrimoine de Blagnac et des Blagnacais. Nous en sommes très honorés. Notre participation à la commémoration de l’armistice de la guerre 14-18 a été particulièrement mise en avant par nos élus. Dans sa réponse de remerciements la Présidente, Annie Thomas, a rappelé la belle synergie de travail créée avec les autres associations blagnacaises en premier lieu La Fabula Théâtre, l’Amicale Franco-Allemande, la Philatélie et les établissements scolaires. Elle a complété en indiquant que l’histoire ce n’est pas que le passé mais une construction permanente à laquelle nous participons tous et où nous avons tous notre place.

Le lendemain rendez-vous au forum des associations

Dimanche 8 septembre 2019 les ombrages du Ramier accueillaient le forum des associations. Merci aux Blagnacais et autres curieux qui sont passés par notre stand pour découvrir nos revues, adhérer à l’association, tenter de retrouver dans un album de vieilles photos, ses amies de classe, ses parents ou l’épicière de sa rue…

Au revoir l’école de l’Aérogare : la fête du 17 mai 2019

L’école de l’Aérogare est en train d’être détruite pour mieux renaître. Après 60 ans de bons et loyaux services les bâtiments actuels ont disparu cet été pour faire place aux engins de chantier. Les travaux dureront deux ans pendant lesquels les enfants sont accueillis dans des locaux provisoires près du rond-point Jean-Maga. Pour dire « Au revoir à l’école » un moment festif a été organisé le 17 Mai 2019 de 18h30 à 20h30. Les anciens et actuels écoliers, les enseignants, les animateurs, les parents d’élèves, les voisins de l’école et les habitants du quartier Sud, le personnel de la mairie (cantine, gardien et ménage), l’Inspectrice de l’éducation nationale et les responsables de la mairie étaient invités à revenir passer un moment dans l’école, en cheminant une dernière fois et en se rappelant leurs souvenirs, avec différentes expositions et animations. Ce fut un grand succès puisque 700 personnes ont participé à cet événement malgré une météo exécrable.

 Blagnac Histoire et Mémoire a répondu positivement à l’invitation du Conseil de quartier sud, en collaboration avec l’Ecole, le centre de loisirs, les représentants des parents d’élèves pour proposer ce jour-là une exposition en sept panneaux sur l’histoire et la vie à l’école depuis 1962, date officielle de sa création. Au-delà des archives officielles, nous avons fait appel à la mémoire, aux écrits et aux dons de nombreux Blagnacais pour construire cette exposition. Elle leur doit beaucoup. Enfin, pour conclure en beauté, un quizz historique a été proposé à la sagacité des plus jeunes comme des plus âgés.

Conférence sur les maires de Blagnac, le 4 avril

Jack Thomas, membre de BHM et professeur émérite de l’Université de Toulouse a présenté une conférence sur les maires de Blagnac en collaboration avec le conseil de quartier Centre. Sur les lieux mêmes de l’élection de notre premier maire, François Cantayre, à l’oratoire de saint-Exupère, il a brossé la longue évolution politique de ce mandat, les responsabilités et rôles acquis au fil du temps par ce nouveau responsable institutionnel qui a su s’imposer comme incontournable dans notre société.
Enfin il a brossé le portrait de plusieurs maires marquants de notre municipalité en laissant de côté, par courtoisie, ceux encore vivants.

A la librairie Au fil des mots le 14 mars

La librairie Au fil des mots que nous remercions vivement nous a reçu en compagnie de l’Amicale Franco-Allemande pour animer une soirée consacrée à la littérature inspirée par la Grande guerre tant du côté français qu’allemand. Annie Cassignol de l’AFA a présenté Orages d’acier de Ernst Jünger, Annie Thomas, Ceux de 14 de Maurice Genevoix dont la belle-famille avait des liens avec Blagnac et Christiane Combelles L’homme dans la guerre de Bernard Maris (gendre de Maurice Genevoix). 17 personnes nous ont fait l’amitié d’assister à cette soirée, beau prolongement de nos activités communes lors de la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918.

Année 2018

De nombreuses visites du patrimoine de la ville ont jalonné notre actualité

Le 19 octobre : les Mystères de Maniban

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation de BHM et du conseil de quartier centre pour une présentation du château de Maniban et une visite de la chapelle du monastère et du cimetière par Christiane Combelles et Jacques Sicart. L’histoire de cet édifice imposant construit vers 1650 a été évoquée ainsi que celle des différents propriétaires. A l’intérieur de la chapelle les visiteurs ont pu découvrir la splendeur des vitraux et des peintures murales de Louis Mazetier. L’ensemble du château et du monastère sainte-Catherine de Sienne est inscrit à l’inventaire complémentaire des monuments historiques.

Le 30 septembre avec la fédération française de randonnée pédestre

A l’occasion du XXe anniversaire de l’inscription du chemin de Saint Jacques au patrimoine mondial de l’UNESCO, la fédération a entrainé 95 marcheurs de Toulouse à Blagnac sous un beau soleil. Ils ont pique-niqué aux Ramiers, visité la chapelle Saint-Exupère et ses peintures murales et le monastère avec les historiens bénévoles de BHM Suzanne Béret et Didier Chapuy.

Le 13 avril à l’église saint-Pierre et dans le vieux Blagnac

Entrainées par le conseil de quartier Centre et Monique Lanaspèze, près d’une centaine de personnes ont découvert ou redécouvert les merveilles de l’église Saint-Pierre et l’organisation du vieux centre du village qui l’entoure.

Partenariat avec les établissements scolaires

Le projet éducatif de territoire (PEDT) pour les écoles de Blagnac

BHM participe pour les années scolaires 2017-2018-2019 à ce programme de la mairie destiné aux enfants des écoles. Nous proposons aux enfants de découvrir de manière ludique l’histoire de notre ville au cours de déambulations et de visites, une carte à la main. Ils retrouvent ainsi les anciens bâtiments municipaux, l’emplacement des fossés et du château féodal, le château de Maniban… Ils s’intéressent aussi à leur propre histoire personnelle et familiale, se familiarisent avec la Garonne et découvrent les impacts des deux guerres mondiales. Sans compter la découverte de la salle du conseil municipal, toujours un grand moment !

Ecoles ou nous sommes intervenus : les Prés, Jean Moulin, l’Aérogare et le conseil municipal des enfants.

Partenariat avec le collège H. Guillaumet

BHM a organisé trois visites pour des collégiens étrangers reçus au collège : deux groupes d’espagnols et un groupe d’américains.

Partenariat avec le collège Ferradou

Nous sommes intervenus dans deux classes de français de troisième sur la vie des poilus et Blagnac pendant la deuxième guerre mondiale.

Commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre 1914-1918

Dans le cadre des manifestations officielles organisées par la mairie BHM a animé et participé à de très nombreux évènements qui ont connu un vrai succès public.

  • L’exposition « 1914-1918, BLAGNAC du village aux fronts » du 5 au 16novembre 2018 à la salle Daniel Bonzom à Odyssud. Photos, témoignages, objets appartenant à des poilus et confiés par leur famille, photographies et documents d’époque, l’exposition s’est appuyée sur les panneaux réalisés en 2015. Ils ont été enrichis par de nombreux apports et en particulier un panneau consacré à la littérature de la grande guerre du côté français comme allemand et proposé par nos amis de l’Amicale Franco-Allemande de Blagnac (AFA). Nous avons accueilli pour des visites guidées en compagnie de leurs enseignants plus de 350 élèves et collégiens de 15 classes. Le public extérieur a été de 300 personnes, preuve de l’intérêt que cette période revêt encore aujourd’hui.

  • Les panneaux plus strictement consacrés aux Blagnacais ont été prêtés pour quelques semaines au musée aeroscopia qui les a exposés sous l’avion Salmson II, avion mythique de cette période. De décembre à janvier, le musée a enregistré 36 269 entrées et a reçu 5629 scolaires.
  • La réédition du numéro spécial de notre revue  sur la première guerre mondiale : Les Blagnacais pendant la Grande Guerre qui repose sur de nombreux documents et photos personnels de Blagnacais. 300 hommes du village de l’époque ont été mobilisés. Plus de 70 d’entre eux ne revinrent pas.
  • La collaboration aux deux créations théâtrales de la Fabula Théâtre basées sur les lettres des poilus Blagnacais et de leurs familles et que nous avons mis à disposition du directeur Michel Coulet et de sa troupe : Chère Nénétte, adieu je t’embrasse et A la petite fille du Midi destinée plus spécialement aux enfants et jouée dans toute les écoles de Blagnac.
  • La participation au concert de chansons patriotiques et de chansons du début du XXe siècle et donné par la chorale Crescendo et la Musique Municipale de Blagnac.
  • Et enfin la participation à l’organisation de la cérémonie de commémoration au monument aux morts ou furent lues des lettres de soldats français et allemands par les lycéens de Blagnac (en partenariat avec l’AFA).

Jeudi 22 février 2018

Nous sommes intervenus au Foyer Layrac, à la demande de celui-ci et du Conseil de Quartier Sud, pour raconter l’histoire de ce quartier (précédemment raconté dans le numéro 36 de mai 2006 de Blagnac, Questions d’Histoire).
Devant une centaine de personnes, en présence de Joseph Carles et de membres du Conseil Municipal, Suzanne et Christiane nous ont conté les péripéties du rattachement de ce domaine à Blagnac (échange de terres entre Toulouse et Blagnac lors de l’élaboration du cadastre « parcellaire » de 1807) ainsi que la construction du lotissement actuel, résultat du travail effectué dès 1955 par un groupement d’ouvriers et d’employés de la SNCASE. 
La soirée s’est poursuivie par des discussions à bâtons rompus devant un cocktail offert par la Mairie et le Foyer Layrac.

Layrac